Lorsqu’on a rencontré Kazy Lambist l’année dernière, il s’attelait à la composition de ce premier album. Ce 8 juin, il a donc sorti son premier opus intitulé “33 000FT.” . Un album aux différentes touches musicale qui conforte l’image talentueuse du jeune compositeur.

 

Un album hétéroclite mais fédérateur

Je pense que tout le monde y trouvera son bonheur. Je ne change pas de style, je reste dans mes courants d’inspirations. Pour tout vous dire, j’avais envie de concrétiser une période, c’est mon premier album et je souhaitais qu’il représente mes goûts ainsi que mes précédentes productions.

Kazy Lambist avait déjà une belle idée derrière la tête quand il nous a répondu à propos de l’atmosphère de son futur album. Il faut bien se l’avouer, c’est un album qui surprend par son atmosphère, on ne sait pas trop où se situer à la première écoute. À vrai dire, on embarque dans la croisière Kazy Lambist à “33 000FT.” . On se laisse porter par des titres à l’électro languissante et la voix aérienne d’Arthur.

Savant mélange de styles musicaux, “33 000FT.” oscille entre électro brut avec “Orion”, “Rollercoaster” et pop mielleuse avec des titres comme “Away” ou “No Face”.

“33 000FT.” , embarquement immédiat

Ayant récemment obtenu son brevet de pilote (planeur), Kazy Lambist a conçu cet album comme un long-courrier. “33 000FT.” possède trois escales représentées par les interludes. Ces douces séparations permettent à l’artiste de passer en douceur sur une autre destination, un autre style. Organisé, ce vol est un voyage dans l’univers musical d’Arthur, ces variations d’harmonie, d’accords et surtout cette voix unique qui le caractérise, agrémentent un premier opus très propre!

On débutera le voyage avec “Love Song” en featuring avec Glasses. Un titre qui rappellera “Doing Yoga” avec une ligne de basse puissante et un beat coloré et enivrant.

Pour ma part, j’envisage la musique comme une transmission de sensations, j’ai besoin de mettre des émotions sur mes titres afin que le public ressente ma conception de la musique.

 

La clôture de “33 000FT.” repose sur “Rollercoaster” , un concentré de tout ce qui peut intervenir dans les compositions d’Arthur, un véritable feu d’artifice pour conclure un vol que l’on souhaiterait plus “long” !

 

33 000FT.

© deValence

Les titres coups de coeur

  • Do You” : Parce que ce titre met en avant l’essence de Kazy Lambist.
  • Away” : Pour le côté acoustique et planant de la track avec un synthé bien rétro.
  • Lights on Water” : Comme un air de face à face entre la voix d’Arthur et le piano. Ce titre a un côté aérien très apaisant !

Kazy Lambist continue donc de surprendre par sa composition, il signe un premier album équilibré et convaincant. On prendra de ses nouvelles dans les mois à venir pour avoir les premiers retours de sa tournée et son premier album.

Publicités