Dombrance n’est bientôt plus à présenter. Reconnu pour son projet solo et sa participation conjointe au projet DBFC, Bertrand Lacombe alias Dombrance est un producteur impressionnant de musique techno / disco orientées clubs. Dernièrement Dombrance s’est lancé le défi de faire danser ses auditeurs tout en mêlant un bon nombre d’hommes et de femmes politiques à son art. « Raffarin » fût sa première victime, depuis nombreux sont ceux qui y sont passés : Fillon, Taubira, Copé, Poutou, etc… Tout est parti d’un délire tardif au cours duquel Dombrance a cru entendre « François Fillon » au milieu de notes de synthés. Immédiatement postée sur Facebook la vidéo de cette composition fait le buzz et n’échappe pas à l’oreille de Jean-Louis Brossard, fondateur et programmateur des Trans Musicales. Quelques mois plus tard Dombrance a produit une dizaine de titres qui sortiront sur le label de Yuksek « Partyfine » et qu’il met en image grâce au brillant travail de son graphiste / vidéaste fétiche Olivier Laude. Un projet qui est décrit comme malicieux sans être méchant, qui laisse court à l’interprétation de chacun. Dombrance souhaite avant tout que l’on parle de sa musique et de l’universalité qu’elle dégage.

Nous tenions à vous présenter« Obama », ce joli morceau trippy se présentait comme le teaser de la toute nouvelle compilation de Partyfine « Plus ou moins Disco » que nous vous conseillons fortement. Ce morceau avant-première « Obama » est un concentré de synthés bouillonnants, de coups de guitares adorables et de voix suaves. Laissez-vous guider à travers le mystérieux pays d’Obama, vous risquez fortement de vous retrouver sur la piste de dance.

Publicités