SG Lewis est de retour avec un album décomposé en 3 parties “Dusk / Dark / Dawn” . Le producteur de Reading a décidé de réaliser un virage dans sa direction sonore. Découverte d’une seconde partie multi-style empreinte de qualité.

 

SG Lewis, un producteur hors normes

C’est en 2015 que SG Lewis, a commencé ses premiers pas dans la musique, amassant un nombre considérable d’écoutes sur Soundcloud avec un son combinant un ‘amour des auteurs-compositeurs-interprètes, tel Bon Iver, avec la valeur de production de styles underground orientés club.

Je me souviens d’avoir vu un documentaire sur The Neptunes et d’avoir pensé que c’était ce que je voulais faire pour gagner ma vie. Je voulais être en studio et faire des chansons.


L’histoire a été ensuite bouclée quand Pharrell a joué son single, « Warm » sur Beats 1, le présentant comme “a white boy with soul “.

Un remix de “You & I (Forever)” de Jessie Ware a suivi, attirant l’attention du label de la chanteuse, PMR Records, qui a rapidement décidé de le signer. Son, nouveau projet «Dusk, Dark, Dawn». Présenté en trois parties, chacune représentant trois ambiances distinctes d’une soirée, elle voit SG Lewis en mode conservateur, faisant appel à une foule de collaborateurs de mondes soniques distincts.

 

Dark, un ep mid-tempo pour une soirée qui prend son envol

Tout en suivant un arc narratif précis, inspiré des émotions que l’on peut ressentir à l’intérieur ainsi qu’à l’extérieur d’un club, SG Lewis nous emmène dans “Dark” aux confins des deux mondes.

Alternant un tempo plus rapide significatif de l’ambiance club et des morceaux plus aériens, “Dark” est un concentré de styles unique en son genre.

Tracklist de “Dark” :

  • Again (feat. Totally Enormous Exctinct Dinosaurs)

Ce morceau d’ouverture est une montée en pression que l’on peut ressentir lors de notre arrivée autour d’un club. Mélodie langoureuse, topline chaleureuse, ce titre possède une empreinte forte et ravira les amateurs de “progressive house” .

 

  • A.A.T (feat. Drew Love)

Beaucoup plus “urbain” avec une production beaucoup plus axée “trap” , elle symbolise l’entrée dans un club lorsque la musique nous prend à parti ! Tantôt agressive par sa production, la voix de Drew Love amène une légèreté inattendue.

Drew Love est un artiste polyvalent qui mélange facilement différents genres. Il a la
capacité de flirter entre le chant et le rap sans effort. Je suis un grand fan de son travail
en tant que 1/2 de THEY c’est pourquoi je voulais travailler avec lui.
Nous avons créé deux morceaux la première fois que nous nous sommes
rencontrés!

  • Release – SG Lewis x Dot Major

Dark” regorge de surprises et “Release” en est une!  En collaboration avec Dot Major, multi-instrumentiste des London Grammar, ce morceau est une ode à l’harmonie. Ce titre vaporeux pourrait être la métaphore filée du temps que l’on passe dans un club.

  • Hurting (feat. AlunaGeorge)

J’ai toujours énormément apprécié le grain d’ AlunaGeorge. Encore une fois, elle apporte une atmosphère feutrée sur un morceau taillé pour danser ! Un mélange judicieux qui n’étonne pas quand on connaît la qualité de composition du Britannique.

  • Dreaming (feat. Bruno Major)

Dark” se clôture sur une ambiance délicate amenée par la voix suave de Bruno Major, une production beaucoup plus “house” et une une rythmique ralentie.

 

Comme la fin d’un set, on attend de voir l’artiste suivant, en l’occurence, ce sera la dernière partie “Dawn” .

Publicités