Le formidable Aydin Sayar s’apprête à sortir cette année trois nouveaux morceaux sous le label Rockhopper Records. « You Never Know » fait partie de ces trois nouveaux morceaux et on approuve totalement cette nouvelle direction artistique. Dans « You Never Know », Aydin Sayar nous fait part d’une histoire très personnelle. Il évoque à la fois des sentiments d’espoir et d’impuissance en décrivant une relation toxique qu’il a vécue.

« Ce n’est que ces deux dernières années que j’ai réalisé que j’ai probablement connu la dépression et l’anxiété pendant la plus grande partie de ma vie. Ecrire et produire ma propre musique a été un exutoire pour moi, mais c’est aussi une plateforme pour me connecter avec tant d’autres personnes qui vivent la même chose ».

Aydin Sayar à propos de « You Never Know »

Son morceau synth-pop se démarque par sa structure progressive. La partie vocale est l’élément qui rend le morceau subtil et passionnant à écouter. Les musiques de Aydin Sayar font écho à celles de Tame Impala, Phoenix ou encore Beach House. Le chanteur réussit à transformer ses combats intérieurs contre la dépression en chef d’œuvre musicale. Lorsqu’il n’est pas en train d’écrire ou de jouer, il parcourt son pays en tant que bassiste de la célèbre Bec Sandridge. On a hâte de découvrir l’ultime morceau de sa trilogie. Aydin Sayar, un artiste à suivre !

Publicités